Fond-Article-Ecartip

GOVALID : Le témoignage d’Ecartip

  • Actualités

Depuis 2021, l’entreprise de topographie Ecartip utilise les solutions de MAPPIA et la plateforme GOVALID, afin de faciliter le contrôle interne de ses plans topographiques.

Julien Nys, nouvellement Responsable du Développement sur la partie Topographie et Détection de réseaux du Groupe Fondasol, nous a livré son retour d’expérience sur la mise en place et l’utilisation de GOVALID.

A propos d’Ecartip

Logo-Ecartip

La société Ecartip propose des services d’ingénierie et de topographie depuis plus de 20 ans auprès des grandes entreprises de travaux. Elle réalise des activités d’acquisition de données ( numérisation terrestre, photogrammétrie, lasergrammétrie, photo de précision), de coordination d’étude et de projets BIM et de modélisation (2D/3D, maquettes numériques).

L’entreprise a rejoint en 2016 le Groupe Fondasol, leader français de l’ingénierie géotechnique, pour devenir “Ecartip Groupe Fondasol”.

Aujourd’hui, le groupe est présent à l’international, et regroupe plus de 600 collaborateurs autour d’activités communes : l’acquisition, le traitement et le contrôle des données de terrain, ainsi que l’étude et l’optimisation de projets.

Bonjour Julien Nys. Pouvez-vous nous présenter votre poste au sein du groupe Fondasol ?

Julien NYS, nouvellement Responsable développement sur la partie Topographie et détection de réseaux du groupe Fondasol.

 

Je pilote le développement des différentes agences du groupe et j’encadre les Responsables de régions sur leur développement.

Photo-Julien-Nys-Ecartip

Les problématiques avant la mise en place de GOVALID

Comment fonctionniez-vous avant GOVALID, quelles étaient les problématiques à résoudre ? Depuis combien de temps ?

 

Avant la mise en place de GOVALID, les marchés que nous traitions étaient pour GRDF. Les contrôles étaient réalisés avec ATLAS.
En revanche, la diversité des gestionnairesdes chartes graphiques et les spécificités des donneurs d’ordre multipliaient les formats de livrables et contribuaient à une perte de temps dans la gestion des données géographiques.
Un besoin d’homogénéiser les données s’est fait ressentir ces dernières années.

Les problématiques avant la mise en place de GOVALID

Comment se sont déroulés le déploiement et la prise en main de la plateforme ?

 

La prise en main s’est bien passée. GOVALID n’est utilisée que dans notre agence de Lyon pour l’instant, mais l’objectif est de la déployer à 100% chez nos équipes, avec un accompagnement adapté pour vite appréhender la plateforme.
Cela passera par le paramétrage de nouveaux contrôles, adaptés à toutes les chartes graphiques, pour utiliser un maximum la plateforme.

Le retour d’expérience de Julien Nys sur GOVALID

Pourquoi avoir choisi la plateforme GOVALID ?

 

Pour avoir un livrable qualitatif dès les premiers envois et éviter la multitude de transferts vers les différentes parties prenantes. Avant GOVALID, le client renvoyait les plans pour correction. Aujourd’hui, il est possible de passer les contrôles en interne grâce à cette solution clef en main, qui nous procure un gain de temps, ainsi qu’à nos clients.
Également, la proximité de MAPPIA avec les partenaires et sous-traitants, grâce à son implantation sur Lyon, a joué en sa faveur : c’est une entreprise locale.

Comment jugeriez-vous la facilité d’utilisation de la plateforme GOVALID ?

 

Plutôt très facile. Toutefois l’utilisation de la plateforme n’est pas à son maximum, notamment sur la partie archivage que nous n’utilisons pas encore.
Le chargement de fichiers pourrait être plus lisible, ainsi que les menus permettant de sélectionner le bon thème de charte graphique.

Quels ont été les changements internes grâce à l’utilisation de la plateforme ?

 

Il n’y a pas eu de gros changements car nous étions en recherche d’un nouveau processus. Déployer une charte permet de produire des plans conformes aux caractéristiques attendues. Au démarrage, il y avait, chez les techniciens, une certaine appréhension à utiliser la plateforme mais elle a été vite balayée par une utilisation quotidienne, pour la partie vérification.

Quels sont les nouveaux processus avec GOVALID, notamment sur la production et la validation des plans ?

 

Le processus est assez simple car il y a eu auparavant plusieurs lancements de marchés où les gestionnaires utilisaient la plateforme GOVALID, donc le processus était déjà connu.
Le contrôle métier est facilité car auparavant il était fait manuellement, avec les limites en temps et en exhaustivité que cela représente.
Le processus de contrôle interne de plans est, à ce jour, plus simple et plus rapide et permet de bénéficier d’un confort dans la vérification.

Quels bénéfices observez-vous depuis la mise en place de la plateforme ?

Principalement :

  • l’homogénéisation des livrables, permettant de livrer le même plan avec la même qualité de n’importe quelle agence,
  • la qualité et la rapidité du contrôle.

De futures évolutions à prévoir?

Comment imaginez-vous l’utilisation future de GOVALID au sein d’Ecartip ?

 

Nous avons un projet de déploiement et de développement des activités cartographie au niveau national pour 2025.
Nous aurons ainsi cet outil dans le processus pour les nouveaux entrants, et nous pourrons mettre en avant la qualité de contrôle vers les clients.
Nous allons aussi ajouter de nouveaux contrôles pour utiliser un maximum la plateforme.

Le mot de la fin

 

Merci pour votre implication avec les clients. Nous avons l’impression d’être partenaire au-delà d’être un simple client. Vous donnez votre maximum pour 100% de satisfaction client.

Depuis la réalisation de cette interview en septembre 2022, de nouveaux projets ont vu le jour avec Ecartip :

  • Afin d’éviter la double saisie évoquée par Julien Nys, Mappia a développé un outil d’import depuis leur logiciel de gestion, afin de créer automatiquement les nouvelles commandes dans GOVALID
  • Ecartip a également étendu l’utilisation de la plateforme avec de nouveaux comptes prestataires, dont des partenaires